Installation d’un lave-vaisselle

Il est toujours mieux de placer son lave-vaisselle près de l’évier de la cuisine pour profiter des tuyaux d’alimentation en eau chaude et du renvoi. Les trois branchements à effectuer dans le cas d’une installation d’un lave-vaisselle sont ceux de l’eau chaude, du renvoi et à un cordon électrique.

Selon certains modèles, le tuyau de renvoi doit-être installé plus haut que le niveau de l’eau de l’appareil pour éviter les écoulements.

Quoi vérifier avant d’entreprendre l’installation d’un lave-vaisselle?

  • Vérifiez l’espace requis avant l’achat du lave-vaisselle ou la mise en place de nouvelles armoires.
  • Vérifiez les raccords nécessaires et les instructions du fabriquant
  • Avoir un niveau et bien ajuster la hauteur des pieds du lave-vaisselle.
  • Utilisez une prise électrique aux normes du bon ampérage avec une prise de terre.
  • Évitez de l’installer un lave-vaisselle près d’un réfrigérateur.
  • Réglez la dureté de l’eau par des produits adaptés

Procédure à suivre

  • Reliez le tuyau d’eau chaude à la valve en place à l’aide d’une section et d’un raccord en T. Une soupape d’arrêt est à conseiller sur la section par mesure de précaution, n’oubliez pas le joint.
  • Le boyau de renvoi est relié à la soupape de revoie situé à l’arrière du lave-vaisselle vers celui du tuyau de renvoi de l’évier au-dessus du siphon, enfoncez le flexible d’évacuation dans le siphon.
  • Courbez légèrement le boyau pour assurer une pression suffisante lors de l’évacuation.
  • Raccordez les fils électriques et vérifiez si le lave-vaisselle fonctionne bien.
    Vérifiez le bon fonctionnement lors d’une première vaisselle à laver.

Pour un lave-vaisselle, la température idéale est autour de 60 C ou 140 F. Une eau plus froide ne lave pas bien la vaisselle. Ajustez la température à partir du chauffe-eau central.
Il est aussi possible d’installer un petit chauffe0eau sous l’évier pour augmenter la température de l’eau qui alimente votre lave-vaisselle.

Problèmes possibles

  • L’étanchéité autour de la porte peut s’user et laisser passer de l’eau pendant le cycle de lavage.
  • L’appareil arrête après un ou deux cycles, vérifiez la minuterie de l’appareil.
  • La cuve ne se remplit pas complètement, vérifiez la pression de l’eau.
  • Si la cuve se vide sans réussir à s’emplir pour faire ses cycles de lavage, resserrez le joint de la soupape de renvoi.

Bon travail

Pour faire appel à un plombier a Laval

Plombier – Un beau métier

C’est effectivement « un beau métier ». La pratique de la plomberie existe depuis l’antiquité, il était destiné à améliorer les conditions de la vie en société.

Les plombiers sont aussi bien sollicités en amont comme en aval, lors de la construction d’un bâtiment. Ils interviennent pour poser des canalisations, des salles de bain, effectuer du débouchage sanitaire, détecter des fuites d’eau et réparer les colonnes d’évacuation, procéder à l’évacuation des déchets.

Le mot « plombier » provient du latin « plumbum » qui signifie plomb. Il façonne ce métal afin de créer des tuyauteries qui serviront à la circulation d’eau et de gaz dans une maison ou un local professionnel.

Actuellement, étant donné qu’on utilise d’autres matériaux, la dénomination de plombier tend à disparaître et est remplacé par « Installateur sanitaire »

Comment travaille-t-il ?

Il commencera par tracer le parcours des canalisations le long des murs et des cloisons. Ce cheminement de tuyauteries terminé, il lui faudra alors « façonner » la tuyauterie en coupant les tubes aux dimensions désirées, il les soudera les uns aux autres ou les connectera soit à un appareil de chauffage, soit à un équipement sanitaire. Pour terminer, il vérifiera le bon fonctionnement du système et l’absence éventuelle de fuites, auxquelles il remédiera.

Viendra ensuite le moment de l’installation des appareils sanitaires, des radiateurs, des chaudières aux endroits les mieux adaptés à leur utilisation, appareils pour lesquels il assurera le réglage et l’entretien. Ce qui lui permettra d’effectuer régulièrement les nombreux dépannages et réparations aux domiciles des particuliers et collectivités publiques, ses clients.

En règle générale, le plombier, l’installateur sanitaire, travaille le plus souvent sur un chantier, à l’abri d’intempéries. Selon l’importance de travaux, il travaillera seul ou en équipe, au sein d’une entreprise sanitaire.

Certes, si c’est bien un beau métier, celui de la satisfaction d’un travail bien accompli, il faut aussi savoir que ce métier nécessitera pour ceux qui le pratique, d’être en très bonne santé physique.

En effet, il opérera souvent dans des postures physiquement inconfortables et sera amené à transporter parfois des charges lourdes. Il lui faudra donc avoir « un dos à toutes épreuves ».

En outre, il pourra être conduit à travailler, souvent dans l’urgence, les samedis, dimanches et même certains jours fériés.

Pour exercer son activité, un plombier, un installateur sanitaire, pourra exercer son activité, soit :

  • Comme salarié dans une entreprise de plomberie sanitaire ou du bâtiment.
  • Comme salarié dans une entreprise proposant diverses spécialités : couverture, thermique, zinguerie, sanitaire, climatique etc.
  • Comme travailleur indépendant, à son compte, comme artisan-installateur ou dépanneur.

Comment apprendre ce métier ?

Quel que soit le métier ou la profession que l’on choisit pour gagner sa vie, le futur plombier passera par le choix de plusieurs formations. Ce ne sera donc qu’après cette formation et l’obtention des diplômes adéquats, complétée évidemment par de l’expérience que le plombier pourra devenir :

Chef de chantier, contremaître, conducteur de travaux, monteur en installations thermiques, plombier zingueur, technicien de chantier en plomberie ou prendre la décision de s’installer à son propre compte.

Une autre voie lui est offerte, devenir : Agent de maintenance du bâtiment.

Il deviendra un spécialiste polyvalent.

Son métier sera donc agent de maintenance du bâtiment, soit d’intervenir pour le maintien en état des bâtiments d’entreprise ou de collectivité. Electricité, plomberie, vitrerie. Il effectuera des travaux courants de rénovation et d’aménagement intérieur.

Ce n’est pas un artisan, mais un employé de l’Etat pour une collectivité territoriale, une entreprise industrielle ou de service (grande surface, hôpital, équipement touristique, bureaux..) pour entretenir ses bâtiments et installations.

Il recensera les équipements, déterminera les travaux qu’il pourra effectuer lui-même et ceux pour lesquels il devra faire appel à un intervenant spécialisé.

Mais quel que soit l’intervenant dans une réparation, une remise en état, ce sera toujours à lui qu’incombera la responsabilité du travail accompli. Il aura, en outre, à assurer la gérance des pièces détachées et équipements courants.

Trouver le plombier qu’il vous faut à Laval